Mai 2020: l’Equateur toujours très affecté par l’épidémie de Coronavirus

Bonjour à tous,

Voici les dernières nouvelles que nous avons, à fin mai le pays reste très éprouvé par l’épidémie de Coronovirus avec des dizaines de milliers de personnes qui ont été contaminées et plus de 3000 morts. Il est toujours extrêmement difficile d’avoir des indicateurs précis pour l’heure tant l’écart est important entre les chiffres communiqués. Nous tenons à vous faire parvenir quelques nouvelles de la situation au quotidien.

Situation sanitaire :

Depuis un mois la province de Manabi est très affectée, et sa capitale Portoviejo est la ville où l’on compte le plus grand nombre de cas. Quant aux victimes, c’est à Montecristi que l’on en dénombre le plus. Dans dans la seule communauté de la Sequita par exemple (480 familles), on recense 50 morts. En ce qui concerne l’association Santa Marta, on compte déjà une dizaine de victimes.

Les tests sont en nombre insuffisant, et inaccessibles pour la majeure partie de la population étant donné son coût (120$, alors qu’on sait que le salaire moyen est d’environ 400$).

D’autre part, le confinement ne peut généralement pas être respecté car les gens doivent sortir travailler et pour trouver à manger. De même les gestes barrière sont difficiles à mettre en place : beaucoup n’ont pas l’eau courante et vivent souvent dans une seule pièce. Quand il y a des morts, les familles ne conçoivent pas de les enterrer sans les accompagner et donc les foyers de contamination se multiplient également.

Les autres maladies ne sont pas soignées et les enfants ne sont plus vaccinés, ce qui va certainement entraîner des problèmes de santé dans les mois à venir.

Situation économique :

Dans la province de Manabi 70% des familles vivent de petits commerces et l’économie est donc à l’arrêt depuis trois mois. Le peu d’économies personnelles que certains pouvaient avoir, ont fondu rapidement. Dans les campagnes quelques ressources alimentaires procurées par les petits jardins et la solidarité communautaire permettent de survivre. Cependant au niveau national rien n’est fait pour les personnes âgées et/ou handicapées. Le pays est pratiquement en faillite et le gouvernement a laissé la gestion de la crise aux maires et aux responsables de chaque province.

Au niveau local : les femmes de l’association qui travaillent d’habitude dans les garderies et qui sont rémunérées par l’état n’ont pas reçu de salaire depuis quatre mois.

Le projet auquel notre association peut contribuer : aider les femmes à créer leur propre potager puisque le gouvernement ne propose aucune aide alimentaire.

Si vous souhaitez participer à ce projet vous pouvez envoyer vos dons au siège social de l’association 16 rue de la Chappe à Vendôme. Nous pourrons vous envoyer un reçu fiscal en retour.

La présidente de Solidarité-Partage/ France-Equateur

M.M.Chopard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s